mardi 21 octobre 2014

Les créations de Maude White, la découpe du papier


L’artiste Maude White réalise des découpages minutieux d'une fantastique finesse. À l'aide d'un simple cutter et de papier, elle est capable de vous réaliser de superbes oiseaux, mais aussi des portraits de femmes, ou des animaux marins. L'artiste américaine est très inspirée par les animaux et semble avoir une attirance toute particulière pour les oiseaux.
Après avoir dessiné sur une feuille cartonnée, Maude White découpe ses sujets et au final ça ressemble à de la dentelle. Chaque pièce réalisée est unique et peut demander à l'artiste plusieurs heures, voire même plusieurs jours de travail. Ses créations ont été exposées dans des galeries à New York et de nombreuses revues d'art ont publié ses œuvres.


Maude White habite à Buffalo, une ville des États-Unis située dans l'ouest de l'État de New York.
La délicatesse du papier l'a toujours attiré et elle adore créer des figures avec ce matériau. Avec attention et précision Maude White est capable de donner vie à une feuille de papier.
Son but est de montrer toutes les possibilités qu'une feuille de papier peut offrir. Maude White occupe aujourd'hui une place importante dans l'art du découpage.







lundi 20 octobre 2014

Le parc Boussard, à Lardy, un jardin de style Art déco unique en Ile-de-France


Ce jardin d'environ 5000 m2 qui a été dessiné en 1927 par l'architecte Joseph Marrast est un véritable petit joyau ! Ce jardin de l’époque Art Déco est le seul de ce type en Ile-de-France.
Le parc Boussard est situé sur les hauteurs de la ville de Lardy. Lardy est une commune qui se trouve à trente-huit kilomètres au sud-ouest de Paris dans le département de l'Essonne, en région Ile-de-France. La conception du parc est simple et complètement Art déco ! Briques industrielles, dalles de béton, mosaïques de carrelages cassés, escaliers en grès taillés, le parc possède pourtant une grande beauté. Il faut aussi compter avec les fontaines, les arbres de la forêt, les boules de buis et les rosiers. Le parc Boussard est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.


Étant un inconditionnel de l'époque Art déco, j'ai adoré me balader dans ce parc. Une fois que vous êtes arrivé devant le parc, vous passez une petite porte en bois, vous montez quelques marches, et vous êtes de suite dans l'ambiance Art déco ! Il ne manque que la musique de l'époque. Le parc Boussard s'organise autour d'un chemin d'eau.
Le jardin a été ouvert au public pour la première fois en 1996 après avoir été restauré. C'est un superbe lieu paisible, idéal pour se ressourcer.
Le parc est ouvert tous les jours, de 8 heures à 20 heures, du 1er avril au 31 octobre, et de 8 heures à 18 heures, du 1er novembre au 31 mars.

Adresse : 43 rue de Verdun, 91510 Lardy









dimanche 19 octobre 2014

Frank Horvat, le photographe au parcours éclectique


Frank Horvat est un photographe qui va s'intéresser à tous les styles et à tous les genres de la photo. Il sera photojournaliste, photographe de paysages et de portraits. Il va également s'intéresser à la photo de rue et fera des essais sur la nature et la sculpture. Cependant, c'est grâce à ses photos de mode qu'il va acquérir une renommée internationale. Après avoir parcouru le monde en tant que photojournaliste, ses photos de mode et son style réaliste vont le rendre célèbre dans les années 60. Il est souvent considéré comme ayant renouvelé le style de la photo de mode. Non content d'avoir tous ces talents, Frank Horvat va devenir l'un des pionniers de la photo numérique ! Dans les années 1980, il va publier un recueil d'entrevues de photographes célèbres. C'est aussi à cette époque qu'il va se consacrer à l'écriture et aux essais sur la littérature, la sculpture et la peinture. Un parcours hors du commun et qui va être couvert de réussites.


Frank Horvat est né en 1928 à Abbazia (Italie, aujourd'hui Opatija en Croatie). À 15 ans, il échange sa collection de timbres contre un appareil photo 35 mm Retinamat.
Son parcours de photographe est influencé, en 1950, par une rencontre avec Henri Cartier-Bresson. C'est là que Frank Horvat entreprend un voyage de deux ans en Asie, en tant que photojournaliste indépendant. À partir de 1957, il applique son expérience de reporter à la photo de mode. Ses photos vont être publiées dans les magazines Elle, Vogue et Harper's Bazaar, en Europe comme aux États-Unis. Des photos qui vont fortement influencer le genre.
Dans les années 70, il se tourne vers les essais photographiques. Enfin, dans les années 90, il se passionne pour le numérique.








samedi 18 octobre 2014

Alex Prager, ses photos à l'ambiance cinématographique


La photographe Alex Prager fait partie de ces photographes dont la cote ne cesse de grimper. Cette photographe d'art et cinéaste américaine qui vit et travaille à Los Angeles est aujourd'hui courtisée par les plus grands magazines et les plus grandes marques. Les prix de ses photos peuvent aller jusqu'à 20 000 dollars !
Les collectionneurs s'arrachent certaines de ses photos. La photographe a d'ailleurs vu son travail exposé au MoMa.
Alex Prager travaille beaucoup pour le magazine Vogue ou le New York Times. La manière dont-elle photographie les femmes, et ses mises en scène, remportent un grand succès.


Alex Prager est née en 1979. Quand on regarde une de ses photos, on ne peut s'empêcher de faire un rapprochement avec Hitchcock ou Lynch.
On est dans une ambiance très hollywoodienne. Ce sont justement ses photos cinématographiques qui vont permettre à la photographe de se faire remarquer. La Cité des Anges est un décor parfait pour les photos d'Alex Prager : "New York est évidemment une ville vibrante pour l’art, mais j’ai tout ce qu’il me faut ici. L’industrie du cinéma, l’espace, la vue. Là, j’ai le sentiment qu’il n’y a aucune limite. Peut-être est-ce parce que les gens ne prennent pas vraiment L.A. au sérieux." dit-elle.







Rencontre avec un chat sur un scooter, Paris 20e


Par une journée relativement ensoleillée, j'ai rencontré un chat sur un scooter ! Il avait peut-être envie d'aller faire un tour dans Paris.
J'ai presque eu envie de mettre le titre "un chat qui fait du scooter dans Paris" mais je me suis dit, que tout de même, ça faisait trop accrocheur ! 
C'est dans une petite rue juste à côté de la rue de Ménilmontant dans le 20e arrondissement de Paris que j'ai vu le matou sur le scooter. La petite rue était calme et donc le chat parisien pouvait tranquillement prendre le soleil.


Les chats adorent se poser sur des coussins confortables. Le siège du scooter lui convenait parfaitement. Ce joli chat tigré était très placide. Il regardait de temps en temps autour de lui, quelques oiseaux attiraient son attention ! Il m'a été très facile de le prendre en photo car c'était un matou parfaitement détendu.





vendredi 17 octobre 2014

Albert Bierstadt, ses peintures de couchers de soleil


Albert Bierstadt est considéré comme étant l'un des meilleurs maîtres du paysage américain. Son sens de la composition et son incroyable maîtrise de la lumière vont lui permettre de créer de magnifiques peintures de couchers de soleil. L'artiste est célèbre pour ses œuvres qui représentent les paysages de l'Ouest américain. Les montagnes rocheuses furent pour Bierstadt une grande source d'inspiration.
Albert Bierstadt fait partie de l’Hudson River School, un groupe de peintres du 19e siècle. Ces peintres romantiques aimaient que leurs toiles soient baignées d'une lumière éclatante. Les ciels de l'artiste sont également connus. Des ciels à la lumière radieuse. Durant sa carrière Albert Bierstadt va produire plus de 500 toiles.
 

Albert Bierstadt (1830-1902), est un peintre américain d’origine allemande. Il est né à Solingen en Prusse Orientale.
Sa famille émigre à New Bedford en 1833. Il va étudier la peinture avec des membres de l’École de peinture de Düsseldorf de 1853 à 1857 et voyager sur le continent européen.
De retour en Amérique, il va enseigner le dessin à New Bedford avant de se consacrer entièrement à son art. En 1859, il entreprend un voyage vers l’Ouest des États-Unis jusqu'aux Montagnes Rocheuses. Les terres lointaines l'inspirent. La lumière et l'ombre, ainsi que ses ciels si colorés et ses couchers de soleil, vont en faire un peintre à part. Grand voyageur, le peintre voyagera sur la fin de sa vie en Angleterre, en France et en Italie.