vendredi 22 mai 2015

James Durden, ses peintures des années 20, les années Folles


Les années Folles sont tellement inspirantes qu'il n'est pas étonnant que beaucoup d'artistes aient voulu immortaliser cette époque ! Le peintre James Durden a superbement représenté cette ambiance des années 20.
Suite à la première guerre mondiale, de 1920 à 1929, Paris va connaître une époque fastueuse. Après avoir tant souffert de la guerre la jeunesse voulait rire, s'amuser, créer...
Modigliani, Picasso, André Breton, Man Ray, Foujita, Brancusi... sont les grands artistes de l'époque années Folles ! Paris est en effervescence.


Les peintures de James Durden nous plongent dans les années 20.
James Durden (1878-1964), est un peintre anglais né à Manchester. Il a étudié au "Royal College of Art".
Il va tout d'abord exposer ses œuvres en Angleterre, puis à Paris. Il rencontre un grand succès en France et reçoit d'ailleurs une médaille d'argent pour ses toiles.
Grâce aux toiles de James Durden, nous pouvons voir le style vestimentaire des années 20. Les cheveux de ces Dames sont coupés "à la garçonne", les jupes sont plus courtes et les vêtements plus confortables.
De très belles peintures d'une époque où tout ou presque était possible.






jeudi 21 mai 2015

L'Angleterre à paris, à la Cité internationale, Paris 14e


Nous ne sommes pas à Cambridge ou Oxford, nous sommes bien à Paris ! Il est pourtant facile de se croire en Angleterre dans un tel décor.
Si un jour vous avez envie de vous retrouver dans un décor totalement British, je ne peux que vous conseiller de vous rendre à la Cité internationale universitaire de Paris.
Située dans le 14e arrondissement de Paris, la Cité internationale accueille des étudiants venant du monde entier. Ce projet de résidences pour étudiants du monde entier fut initié en 1920.
La Cité internationale universitaire de Paris est aujourd'hui le plus important lieu d'accueil des étudiants et chercheurs étrangers d'Île-de-France.
De très nombreux bâtiments représentent le style architectural de leur pays. 


Inauguré en 1937, le Collège Franco-Britannique fut imaginé par les architectes Pierre Martin et Maurice Vieu.
Dans ce grand ensemble de bâtiments et pavillons inspirés des collèges anglais, on se sent de suite en Angleterre. Les murs sont en briques, les fenêtres sont dans un style typiquement anglais. Les petites tours et cheminées ajoutent un charme particulier aux pavillons. Le tout est entouré de verdure.
Pour vous y rendre en métro, la station Cité Universitaire est la plus proche. Adresse : 17 Boulevard Jourdan, 75014 Paris







mercredi 20 mai 2015

L'art de l'origami avec Hoang Tien Quyet


J'ai découvert il y a peu les créations de l'artiste Hoang Tien Quyet et j'avais envie de vous faire partager cette découverte.
Ce jeune artiste réalise de très beaux animaux en origami. L'origami, c'est l'art du pliage du papier. Cet art est un des plus anciens arts populaires en Chine. Il regroupe les techniques de pliage de papier et de papier découpé. L'origami peut représenter un animal, une plante ou un objet mais peut aussi représenter des formes géométriques simples ou complexes.
Hoang Tien Quyet maitrise à la perfection cet art du pliage et nous propose de superbes créations.


Hoang Tien Quyet est un artiste Vietnamien né en 1989. Il s'intéresse à l'origami dès l'âge de 6 ans.

Il rejoint le “Vietnam Origami Group” en 2006 et commence à créer 1 an plus tard. Il a beaucoup appris en regardant les œuvres des artistes qu'il admirait.
Hoang Tien Quyet humidifie légèrement le papier afin de le rendre plus malléable. Une fois sec, la forme reste bien en place. L'artiste est maintenant connu dans le monde entier et participe à de nombreuses conventions. Il a écrit deux livres au sujet de cet art de l'origami.






mardi 19 mai 2015

Le photographe Emmanuel Sougez, l'art de la composition


Emmanuel Sougez avait un art indéniable de la composition. Le photographe apportait un grand soin à ses cadrages, à la lumière, aux ombres, ainsi qu'à la manière dont étaient disposés les objets qu'il prenait en photo. Chacun de ses objets avait son emplacement. Son travail sur l'objet est proche des natures mortes des peintres.
Avec Emmanuel Sougez, les objets de notre quotidien devenaient de vraies œuvres d'art. Ses photos de paysages ont également ce souci de la composition.
Photographe de publicité et d'archéologie, Sougez sera l'un des fondateurs du journal L'Illustration en 1926. Il était considéré à son époque comme étant l'un des plus grands photographes.


Emmanuel Sougez (1889-1972), est un photographe français né à Bordeaux.
Après avoir étudié aux Beaux-arts de Bordeaux, il va partir en Allemagne et en Suisse pour poursuivre sa formation. Dans les studios qui l'emploient il va perfectionner sa pratique de la photo.
Lors de ses différentes expositions, Emmanuel Sougez va être salué par la critique. Ses images réalistes sont vivantes et fortes.
Le photographe fait partie du courant de la photographie objective. Photographier notre quotidien... avec un œil d'artiste.






dimanche 17 mai 2015

La rue Brillat-Savarin, Paris 13e, une jolie rue du quartier de la Maison-Blanche


La rue Brillat-Savarin est une jolie rue calme et dans laquelle se trouvent de coquettes maisons. Elle est située dans le quartier de la Maison-Blanche du 13e arrondissement de Paris.
Les maisons de pierres et de briques, ainsi de les bâtiments furent construits après-guerre. Ils étaient destinés à loger ceux qui avaient tout perdu dans les bombardements.
Ancienne partie de nombreuses rues de la commune de Gentilly, la rue est rattachée à la ville de Paris en 1863. Cette charmante voie longe la ligne de Petite Ceinture au-delà de la place de Rungis.


Depuis 1894, la rue Brillat-Savarin porte le nom de l'illustre gastronome et magistrat français Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826).
Brillat-Savarin était aussi un grand critique culinaire.
L'historien Fernand Braudel a eu son dernier domicile parisien, de 1970 à 1985, au numéro 59 de la rue.
Au numéro 49 de cette rue s'est déroulé une grande partie de l'intrigue du film "Caché" (2005) de Michael Haneke. Il n'est pas étonnant que cette rue serve de décor pour des films.







samedi 16 mai 2015

Un voyage en Russie grâce aux peintures de Boris Koustodiev


Boris Koustodiev a peint de superbes paysages de Russie ainsi que de nombreux portraits d'hommes et de femmes russes.
Grâce aux peintures de l'artiste, on peut plonger dans l'esprit slave, faire un voyage en Russie. Ses peintures pleines de couleurs et joyeuses nous offrent un beau voyage.
Koustodiev fut peintre, mais aussi graveur, illustrateur de livres et il a créé des décors de théâtre. Grand voyageur, il va voyager en France, en Italie, en Espagne, en Allemagne, mais c'est en Russie qu'il se sentira le mieux. Il va peindre avec passion les scènes de vie et paysages russes.


Boris Koustodiev, de son nom complet Boris Mikhaïlovitch Koustodiev (1878-1927) est un peintre russe. Son nom peut être aussi écrit : Kustodiev
Koustodiev va prendre des leçons d'art avec Pavel Vlassov. Il est ensuite assistant à l'atelier d'Ilya Repine à l'Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg.
Il va exposer ses œuvres pour la première fois en 1896. Artiste talentueux, Boris Koustodiev va également créer des décors et costumes pour le Théâtre d'art de Moscou.
Suite à une maladie, il devient paraplégique en 1916. Malgré sa paralysie et la souffrance, Koustodiev continuera de peindre des moments heureux. Sa palette restera colorée jusqu'à la fin de sa vie.