jeudi 24 avril 2014

Le Paris bucolique dans la rue du square Montsouris


Si vous vous baladez au parc Montsouris, je ne peux que vous conseiller de faire un tour dans les petites rues qui entourent le parc. Ces rues valent vraiment la peine d'être vues.
C'est donc après un long moment passé au parc Montsouris que je me suis rendu dans les différentes rues qui entourent le parc. Et là, quelle surprise ! Que des rues ou ruelles aussi étonnantes que superbes. On est dans un Paris bucolique. On a beaucoup de mal à s'imaginer que l'on est en plein coeur du 14e arrondissement ! J'ai eu davantage l'impression de me retrouver dans la rue d'un village.
La rue du square Montsouris, ou le square de Montsouris, est un véritable poumon vert de Paris.


La rue du square Montsouris est une ruelle du sud de Paris située dans le quartier du parc Montsouris. Elle est plutôt pentue et bordée de jolies maisons, toutes différentes les unes des autres.
Elle fut construite dans les années 1920-1930. Elle comporte 60 numéros. Les maisons sont dans un style Art nouveau et Art déco.
La rue est célèbre pour avoir accueilli de nombreux peintres : Nicolas Wacker, Soutine, Tsugouharu Foujita, Roger Bissière... Au numéro 40, une sculpture de Claude Bouscau est posée dans la courette devant la maison : "Léda et son Cygne". Cette maison fut réalisée en 1923 par l'architecte Gilles Buisson.
Vous avez ce lilas qui parfume certains jardins, et cette glycine qui parfois recouvre intégralement certaines maisons. L'atmosphère est apaisante. Flâner dans cette rue pavée est un vrai moment de détente.










mercredi 23 avril 2014

L'adorable duo de Jasper (10 mois) et de sa chienne Zoey


Vous allez probablement craquer devant cet adorable duo chien-enfant, vivant à Los Angeles ! Il s'agit du petit Jasper (10 mois) et de sa chienne Zoey, qui est un chien de sauvetage taïwanais âgé de 7 ans.
C'est Grace Chon, maman du petit garçon et photographe animalière, qui a eu l'idée de ce projet : "J'ai habillé mes chiens de façon ridicule pendant des années pour les photographier, et maintenant que j'ai Jasper, je ne peux pas résister à l'envie de lui acheter d'adorables chapeaux pour faire des photos. Un jour, j'ai réalisé que les chapeaux pour bébés allaient à ravir aux chiens !"
Jasper et Zoey sont les jumeaux les plus complices du net.


Le petit garçon et la chienne prennent la pose dans des tenues assorties. On peut dire que le résultat est aussi craquant que réussi. Jasper et Zoey sont coiffés de différents chapeaux : casquettes, bonnets, chapka...
"Zoey est un chien très timide qui déteste les choses nouvelles. Elles lui font peur. Pour des raisons étranges, elle aime les vêtements et aime prendre la pose", explique Grace Chon.
Ce duo est tout simplement génial ! Vous pouvez voir toutes leurs photos sur leur Tumblr.





 

mardi 22 avril 2014

L’exposition : "Paris 1900, la Ville spectacle", au musée du Petit Palais


Le musée du Petit Palais présente une très belle et passionnante exposition : "Paris 1900, la Ville spectacle". Nous sommes invités à revivre les heures fastueuses de la capitale française. Paris rayonnait aux yeux du monde entier comme étant le symbole de la cité du luxe et de l’art de vivre. Cette exposition réunie plus de 600 œuvres dans six "pavillons" créés pour l'occasion. Peintures, objets d’art, films, meubles, costumes, affiches, bijoux, sculptures, nous plongent dans ce Paris de la Belle Époque. L’élégance de la Parisienne, la littérature, le cinéma, sont à cette époque des sources d'inspirations pour le monde entier.
L'exposition se termine le 17 août 2014. Étant un fan de la Belle Époque, je n'avais qu'une hâte : me rendre à cette exposition ! Je me suis retrouvé dans ces années folles avec bonheur.


L'exposition démontre la place centrale de Paris sur la scène artistique. Les toiles des plus grands maîtres sont exposées. Cézanne, Monet, Renoir, Pissarro, mais aussi Bouguereau et Gervex. C'est grâce aux prêts du Palais Galliera, du Musée Carnavalet, et de beaucoup d'autres musées parisiens que nous pouvons voir ses œuvres.
On découvre également les créations d’une mode parisienne triomphante à cette époque. Le Palais Galliera, musée de la mode de la ville de Paris a prêté ses plus beaux costumes et robes. Les lieux mythiques comme le Moulin Rouge ou le Chat Noir sont mis à l'honneur d'une belle manière. Quant à la sculpture, elle n'est pas en reste : les Maillol, Bourdelle, Maurice Denis, Dalou, Claudel et Rodin, vont vous éblouir.
Nous sommes dans un autre temps, celui de la Belle Époque. Paris n'avait jamais encore proposé une exposition aussi complète. Vraiment un très bel hommage.

L’exposition : "Paris 1900, la Ville spectacle", au musée du Petit Palais, avenue Winston-Churchill, Paris 8e.






lundi 21 avril 2014

Marc Yankus, le photographe des clichés paisibles


Depuis maintenant plus de trente ans, l’artiste new-yorkais Marc Yankus réalise des clichés de paysages et des portraits qui sont comme des moments paisibles.
Regarder une photo de Marc Yankus, c'est un peu s'évader, rêver, être projeté dans un monde calme. Pour ajouter à cette impression de calme, le photographe floute parfois ses photos. Photographe mais aussi illustrateur, il réalise des couvertures de livres pour Philip Roth, Salman Rushdie, Alan Hollinghurst, et beaucoup d'autres. Il est représenté dans les collections permanentes de différents musées.


Marc Yankus voit son travail exposé et conservé dans de nombreuses grandes collections, publiques et privées, ce qui n'a rien d'étonnant. Il a réussi à créer un style qui lui est bien particulier.
À l'origine Marc Yankus était peintre. Avec les années il va s'orienter vers la photo. On remarque d'ailleurs la trace du peintre dans les clichés de Yankus. Certaines photos peuvent se regarder comme des peintures impressionnistes.
Il peut aussi réaliser des tirages-collages qui expriment sa vision rêvée entre la réalité et l'illusion.
Fasciné par le passé et le présent, il aime mélanger la nostalgie et la modernité dans ses œuvres. Ses images sont également utilisées pour les affiches de théâtre pour les spectacles de Broadway. Le photographe a reçu de nombreux prix pour l'ensemble de son travail.








dimanche 20 avril 2014

Rembrandt Bugatti, le talentueux sculpteur animalier


Lorsque l'on évoque le nom Bugatti, on pense souvent aux magnifiques voitures de luxe. Le constructeur automobile Ettore Bugatti, avait un frère, non moins doué, le sculpteur Rembrandt Bugatti.

Rembrandt Bugatti (1884-1916), est un artiste sculpteur animalier français d'origine italienne. Dès l'enfance il s'intéresse à la sculpture.
En 1903, âgé de 19 ans, Rembrandt s'installe à Paris. Il s'associe à l'éditeur et fondeur d'art français Adrien-Aurélien Hébrard. Rembrandt Bugatti est fasciné par le monde animal. Il part vivre à Anvers, en Belgique, où la direction du zoo d'Anvers se montre très accueillante à l'égard des artistes. Un atelier sera même mis à la disposition du sculpteur.
Pour réaliser ses magnifiques sculptures, Rembrandt Bugatti choisit le modelage à main libre sans repère ni mesure. Ses œuvres sont puissantes, spontanées, remarquablement expressives.
Rembrandt Bugatti vit une intense communion avec les animaux. Il revient vivre à Paris et décide d'habiter près de la Ménagerie du Jardin des Plantes. Il observe les animaux sauvages. Les panthères, les léopards, les lionnes, les loups, vont sans cesse l'inspirer. Bugatti va tous les jours passer de longues heures avec les animaux afin de capturer leurs attitudes, leurs mouvements, leurs morphologies.


Pendant la Première Guerre mondiale, Rembrandt Bugatti s'engage dans la Croix-Rouge pour soutenir les blessés et devient tuberculeux. À Paris, les commandes et ventes de ses sculptures s'effondrent. La galerie Hébrard est fermée.
Il apprend aussi que tous les animaux sauvages du zoo d'Anvers ont été tués. Faible, déprimé et sans aucune ressource, il s'enfonce dans la dépression. Rembrandt se suicide dans son atelier de Montparnasse le 8 janvier 1916 à seulement 32 ans. Ses extraordinaires sculptures animalières sont aujourd’hui très recherchées.








Paris au mois d'avril


Nous sommes donc en plein milieu du mois d'avril et la nature est maintenant bien réveillée. Les arbres se couvrent, les fleurs nous offrent leurs plus belles couleurs... Le lilas, la glycine nous ravissent avec leurs parfums délicats. C'est aussi l'occasion, quand le temps le permet, de faire de longues balades dans les parcs. Je rencontre de jolis toutous, je m'installe sur les bancs et en profite pour dévorer de bons bouquins et occasionnellement du chocolat (Pâques oblige) !
Il y a aussi tous ces moments entre amis dans Paris. Paris est superbe en avril !