jeudi 5 mai 2016

L'île de Reuilly et l'île de Bercy, les deux îles du Lac Daumesnil, Paris 12e


Le lac Daumesnil est l'un de mes endroits préférés dans Paris. J'y vais très souvent et c'est toujours avec beaucoup de plaisir.
Le lac Daumesnil est un lac artificiel situé dans le bois de Vincennes, dans le 12e arrondissement de Paris. D'une superficie d'eau de 12 hectares, le lac possède deux îles, l'île de Reuilly et l'île de Bercy.
Avant d'accéder à ces deux îles, vous allez devoir faire le tour d'une partie du lac, donc pas mal marcher, mais que ces deux îles sont belles ! Elles méritent la marche.
Vous vous retrouvez dans deux immenses îles. Des coins de verdure, assez sauvages, où les cygnes, canards, paons et autres oiseaux évoluent en toute tranquillité.


L’île de Reuilly est l’une des deux îles du lac Daumesnil. Elle est reliée à l’est par un pont aux rives du lac et à l’ouest par un autre pont à l’île de Bercy.
Cette île d’une superficie d’environ 2,5 hectares, occupe le centre du lac Daumesnil.
L’île de Bercy fait elle aussi partie d'une des deux îles. D'une superficie d'environ 2 hectares, elle a été créée lors de l'aménagement de cette partie du bois de Vincennes et de la construction du lac Daumesnil.
Elle est accessible par un unique pont à suspension d'une vingtaine de mètres de long. Elle n'est pas accessible aux véhicules à moteur.
Sur ces deux îles, vous avez une superbe flore. Elles possèdent plusieurs arbres remarquables. De parfaits lieux pour se détendre, lire, et se balader.

Adresse :
Avenue Daumesnil, 75012 Paris








mercredi 4 mai 2016

L'opération : Adoptez une perle noire, jusqu'au 30 mai 2016


Du 1er au 30 mai 2016, les animaux à la robe noire sont mis en avant avec l'opération "Adoptez une perle noire". C'est le site internet, Seconde Chance, qui lance cette opération.

Seconde Chance est un site qui propose des animaux à l'adoption venant de différentes associations. Actuellement, 834 chiens, 741 chats et 41 autres animaux noirs sont proposés à l'adoption sur le site.
Les chiens et les chats noirs abandonnés sont ceux qui sont les moins vite adoptés. Ils doivent attendre en moyenne deux fois plus longtemps que les chiens et chats de couleurs avant d'être adoptés.
C'est la 8e année consécutive que Seconde Chance met en vedette ces perles noires.


Bénévole dans un refuge depuis des années, je constate qu'effectivement les chats et les chiens noirs sont ceux qui doivent attendre le plus longtemps avant de trouver leur foyer. J'avais d'ailleurs écrit un article sur ce sujet.
Il existe encore de nombreux préjugés sur les chats noirs : ils portent malheur, ils sont caractériels, ils ne sont pas câlins, ils sont difficiles à éduquer...
Pourtant, pour être en contact avec ces perles noires plusieurs fois par semaine, je peux vous assurer que toutes ces idées reçues sont fausses. Ce sont des chats intelligents, souvent très câlins et attachants.
Le chien noir et lui aussi victime de la couleur de son poil : trop commun, pas photogénique... Aux États-Unis, c'est ce qui est appelé le "Black Dog Syndrom".


Une adoption dans un refuge est une vie sauvée, mais dans le cas d’une adoption d’un chien ou d’un chat noir, c'est la vie d’un animal qui risque de rester longtemps en refuge qui sera sauvée.





lundi 2 mai 2016

La rue Cortot, Paris 18e, une des plus anciennes rues de Montmartre


La rue Cortot vous plonge dans un Paris qui semble hors du temps. C'est l'une des plus anciennes rues de Montmartre puisqu'elle apparaît sur le plan d'Albert Jouvin de Rochefort, qui fut dessiné en 1672.
Cette petite rue pavée est située dans le quartier de la butte Montmartre, dans le 18e arrondissement de Paris.
Anciennement rue Saint-Jean, la rue Cortot sera classée officiellement dans la voirie parisienne en 1863. Cette voie est typique de l'esprit montmartrois : étroite, pittoresque et ravissante.


La rue porte le nom du sculpteur français Jean-Pierre Cortot, (1787-1843). Il a remporté en 1809 le grand prix de sculpture de l'École des beaux-arts de Paris.
Cortot va connaître à partir de 1830 une période d'intense activité. Il sera promu officier de la Légion d'honneur en 1841. Sa sculpture "Le Triomphe de 1810" orne l'Arc de Triomphe. D'autres de ses œuvres sont exposées au musée du Louvre.
La rue Cortot fut habitée par le compositeur Erik Satie et par le peintre Adolphe-Félix Cals.
Au numéro 12 de cette rue, une des plus vieilles maisons de la butte de Montmartre, le manoir de Rosimond daté du XVIe siècle, abrite le musée de Montmartre, qui est consacré à l'histoire et aux artistes du quartier de Montmartre.






dimanche 1 mai 2016

Nicole Nodland, la photographe qui sait allier rétro et glamour


Nicole Nodland est une photographe de mode accomplie et ses photos sont aujourd'hui visibles dans les plus grands magazines.
La photographe sait allier le rétro avec le glamour. Les décors, les tenues, les poses de ses modèles, tout est mis en valeur. Il n'est pas étonnant que la très glamour Lana Del Rey fasse appel au talent de cette photographe.
Nicole Nodland travaille pour les plus grands magazines : Vogue, Harpers Bazaar, Elle, Amica, Lula, Nylon...
Elle signe également des campagnes publicitaires pour des marques telles que : Virgin Records, Sony, Mercury Records, Universal Records, Harvey Nichols, New Look, Rolling Stone, Warp Records et Warner Music...


Nicole Nodland a commencé sa carrière en étant la photographe personnelle du chanteur Prince. Elle va collaborer pendant 2 ans avec ce surdoué de la musique qui vient d'ailleurs de nous quitter.
Elle a travaillé avec d'autres grands noms de la musique : Stevie Wonder, ou encore Ray Charles. Elle collabore maintenant avec la chanteuse Lana Del Rey. Elles ont commencé à travailler ensemble en 2010.
La photographe réalise aussi différents spots publicitaires.







vendredi 29 avril 2016

Idem, la douce princesse féline


J'ai rencontré Idem chez une amie, et la belle féline est de suite venue me voir pour réclamer des caresses.
Idem est une vraie princesse. Elle est élégante et très précieuse. Elle passe de longs moments à entretenir sa superbe robe aux poils mi-longs et aux différentes couleurs.
D'un naturel calme, elle fait de bonnes siestes dans son arbre à chat.


Comme un vrai top model, Idem a pris la pose avec aisance et elle a même adoré ça !
Il fallait la voir poser, prendre différentes positions, planter son magnifique regard vert dans mon objectif... Autant dire que je n'ai eu aucun mal à prendre la belle en photo.
Idem est pleine de grâce, lorsqu'elle vient vers vous, elle ondule et se fait charmeuse. La princesse n'a pas manqué de charmer mon objectif.







jeudi 28 avril 2016

La Pagode de Paris, dans le 8e arrondissement, l'exotisme à Paris


C'est à quelques mètres du Parc Monceau, dans le 8e arrondissement de Paris, que vous pouvez découvrir cette superbe pagode chinoise. Le voyage en Asie est immédiat !
En 1925, Ching Tsai Loo (1880-1957) un marchand et collectionneur d’art asiatique, va acquérir un hôtel particulier et il va décider de le transformer en pagode. C'est l'architecte Fernand Bloch (1864-1945), qui va réaliser les travaux.
Le toit est reconstruit, l’hôtel particulier est surélevé de 2 étages, et la totalité du bâtiment est peinte en rouge.
À l’intérieur, des aménagements vont être faits. Des panneaux de laque XVIIIème et des salles à thème vont restituer l’atmosphère orientale souhaitée par Ching Tsai Loo.
La Pagode sera le premier centre culturel asiatique en France.


À l'époque où la pagode fut construite, l'art chinois était très méconnu en France. Cette construction va contribuer à faire découvrir les antiquités chinoises.
Cette construction achevée en 1926 va susciter de nombreuses plaintes, et une pétition du voisinage sera mise en place afin qu'elle soit rasée ! Heureusement la majestueuse maison chinoise est toujours là.
À la Pagode, vous avez non seulement le bâtiment, mais aussi différentes statues asiatiques, et le très asiatique bambou qui apporte sa touche de verdure.
Aujourd’hui, cette majestueuse pagode est un musée privé qui propose tout au long de l’année des expositions.

Adresse : La Pagode de Paris, 48 rue de Courcelles, 75008 Paris








mardi 26 avril 2016

Ted Croner, ses célèbres photos de New York dans les années 1940 et 1950


Ted Croner fut un membre influent de la "New York school of photography". Il s'agit d'un groupe de photographes qui a vécu et travaillé à New York au cours des années 1930, 1940 et 1950.
Ted Croner va réaliser de très nombreuses photos de New York prises de nuit. Ses clichés vont avoir un immense succès.
Sa photo "Taxi, New York la Nuit, 1947", va apparaître sur ​​la couverture de l’album "Modern Times" de Bob Dylan. Une autre de ses photos fera la couverture du second album intitulé "Penthouse" du groupe Luna.
Ted Croner sera également photographe de mode et travaillera pour les magazines Harper's Bazaar et Vogue.


Ted Croner (1922-2005), est un photographe américain, né à Baltimore. Il s'intéresse très tôt à la photo.
Il va se perfectionner en étant photographe aérien durant la Seconde Guerre mondiale. Il s'installe à New York en 1947 et va étudier aux côtés des photographes Diane Arbus et Richard Avedon.
New York va devenir le sujet favori de Ted Croner. Il va beaucoup travailler sur l'esthétisme pour ses photos.
Le photographe aimait capturer grâce à son objectif les passants dans les rues de New York, surtout la nuit. Toutes les situations pouvaient l'inspirer.