vendredi 19 décembre 2014

La villa Daviel, Paris 13e, une impasse belle par toutes les saisons


Je vous avais parlé de la villa Daviel dans un article précédent, afin d'illustrer un Paris fleuri. Alors la villa Daviel est-elle toujours aussi belle en ce moment, maintenant que les fleurs sont endormies ? La réponse est... Oui ! Cette impasse est décidément belle par toutes les saisons. J'y suis passé lorsque j'allais faire des photos dans le quartier de la Maison-Blanche.
Cette impasse pavée qui se situe dans le 13e arrondissement de Paris est bordée de différentes maisons aux grilles colorées.
Les habitants de ces jolies maisons sont chanceux.


La villa Daviel porte le nom de Jacques Daviel (1696-1762), qui fut le premier, en France, à réussir une opération de la cataracte. Il était le médecin de Louis XV.
Cette petite voie colorée et silencieuse offre un vrai moment de détente. On peut observer les maisons et leurs jolies courettes.
On visite cette impasse rapidement, mais ensuite vous pouvez aller flâner dans le quartier de Butte-aux-Cailles, qui se trouve juste à côté, et qui lui aussi va vous faire découvrir de très jolies petites rues secrètes.








jeudi 18 décembre 2014

Virna Lisi, la sublime actrice italienne s'est éteinte


La comédienne italienne Virna Lisi s'est éteinte dans la nuit de mercredi. C'est son fils qui a annoncé la nouvelle ce matin. Elle avait 78 ans. 
Pour son rôle de Catherine de Médicis dans le film de Patrice Chéreau "La Reine Margot", Virna Lisi avait remporté le prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes de 1994 et le César de la meilleure actrice dans un second rôle en 1995.
Tous les metteurs en scène ou les acteurs avec lesquels Virna Lisi a tourné sont unanimes. La première chose qui les frappait lorsqu'ils rencontraient Virna, c'était son exceptionnelle beauté. Une beauté que l'actrice va conserver tout au long de sa vie. Ses traits fins, son allure aristocratique et son teint de porcelaine vont faire d'elle une icône de beauté dans les années 60.
La notoriété de Virna Lisi fut internationale. Hollywood va tomber sous son charme mais l'actrice refusera de nombreux rôles, en particulier celui d'être une James Bond girl. Elle voulait être libre de ses choix et ne pas appartenir à un studio hollywoodien.


Virna Lisi, de son vrai nom Virna Piéralis, est née le 8 septembre 1936 à Jesi, près d'Ancône. Dès l'adolescence la jeune italienne se passionne pour le cinéma et va tourner ses premiers films à 17 ans.
Elle devient une star en Italie, tourne en France, et part à Hollywood. Son style hitchcockien lui permet de tourner dans des comédies dramatiques. De retour en Europe elle va tourner sous la direction de grands réalisateurs. C'est avec le rôle de Catherine de Médicis dans le film de Patrice Chéreau, que Virna va trouver le rôle qu'elle a tant désiré. Sa performance y est aussi troublante que magnifique.
Mariée à un architecte et entrepreneur, Virna Lisi était une mère et grand-mère heureuse. Elle a toujours refusé de sacrifier sa famille à sa carrière d'actrice. Elle continuait cependant d'apparaître régulièrement au cinéma et à la télévision.







mercredi 17 décembre 2014

Claude Monet, ses paysages d'hiver


De Claude Monet on connaît les paysages verdoyants et printaniers, les fleurs de son jardin de Giverny, mais l'artiste était aussi passionné par les paysages d'hiver.
Grand maître des impressionnistes, Monet aimait observer les effets de la lumière sur les paysages. Il s'intéressait aux phénomènes météorologiques. Lorsqu'il a vécu à Vétheuil, suite au grand froid et aux chutes de neige qui eurent lieu pendant l'hiver 1879, Claude Monet a peint chaque jour l'évolution des paysages enneigés.
L'artiste peignait en plein air, par tous les temps. Il va peindre des toiles en Norvège par des températures allant jusqu'à -25°C !
 

Dans ses toiles consacrées à l'hiver, Monet aimait peindre les détails de la nature endormie. Ses compositions étaient simples.
Pour les couleurs, le peintre utilisait principalement les tons bleus et orangés. Claude Monet va entraîner avec lui d'autres peintres tels que : Renoir, Sisley et Pissarro. Le paysage impressionniste avait droit à ses peintures d'hiver.







mardi 16 décembre 2014

Louis Stettner, ses clichés emblématiques de New York et Paris


Louis Stettner est un photographe qui est passionné par deux villes : New York et Paris. Depuis maintenant plus de 60 ans, il immortalise les évolutions de ces deux villes.
Ses clichés sont une véritable mémoire et nous permettent de constater les transformations architecturales de Paris et New York. La dimension culturelle et historique est également très intéressante. Les photos de Stettner sont pour certaines iconiques. Il aime capturer la vie du quotidien des habitants de ces villes. La vie de la classe ouvrière l'attire beaucoup.
Louis Stettner est également peintre et sculpteur.


Louis Stettner est un photographe américain, né en 1922 à New York, dans le quartier de Brooklyn.
Il va étudier et enseigner la photographie à la "Photo League" à New York jusqu'à son départ pour Paris après la Deuxième Guerre mondiale. Il obtiendra son baccalauréat en arts, photographie et cinéma à l'Université de Paris. Stettner s'installe à Paris dans les années 1950, où il vit désormais avec sa famille. Il va réaliser des milliers de photos.
Ce photographe dit "humaniste" est souvent considéré comme étant "le Doisneau américain".






 

lundi 15 décembre 2014

Visarute Angkatavanich, le photographe qui saisit la grâce des poissons Combattants


Visarute Angkatavanich est un photographe thaïlandais qui a su saisir à la perfection toute la beauté et la grâce des poissons Combattants (Betta splendens). Peu de photographes ont pu réaliser de tels clichés. Cette espèce de poissons a la particularité de posséder de longues nageoires qui peuvent faire penser à d'interminables traînes. On a l'impression que ces poissons sont habillés de longues robes élégantes avec de superbes couleurs. Ces clichés remarquablement éclairés de Visarute Angkatavanich connaissent un grand succès.


Le Combattant est une espèce de poissons originaire des eaux douces tropicales du Sud-Est asiatique (Thaïlande, Cambodge, Viêt Nam, Laos et Malaisie).
Cette espèce est très couramment élevée en captivité. Ce magnifique poisson atteint une taille de 6 cm en moyenne, et les plus grands individus peuvent dépasser les 8 cm.
Leur coloration d’origine est vert sombre et marron. Les couleurs chatoyantes qu’ils présentent aujourd’hui résultent de siècles de sélections par des éleveurs.
Visarute Angkatavanich nous permet d'admirer ce fabuleux monde aquatique.







dimanche 14 décembre 2014

L'église Saint-Séraphin-de-Sarov, Paris 15e, un coin de Russie à Paris


L'église orthodoxe Saint-Séraphin-de-Sarov vous transporte dès les premiers instants en Russie.
Cette petite église en bois qui possède la forme d'un chalet, surmontée de deux clochers à bulbe bleus, est totalement dépaysante ! Elle est située au 91 de la rue Lecourbe, dans le 15e arrondissement de Paris. L'église n'est pas visible de la rue Lecourbe, on peut même dire qu'elle est bien cachée. Pour y accéder, vous devrez pousser une lourde porte cochère, traverser un porche et une petite cour, et là, vous tomberez sur cette superbe église entourée d'un beau jardin et d'un pavillon qui fait office de presbytère. La Russie à Paris !
 

C'est en 1933 qu'un premier édifice fut bâti à cet emplacement autour d'un arbre. L'église actuelle date de 1974.
L'église est dédiée à Saint-Séraphin-de-Sarov. Il compte parmi les saints les plus populaires de cette Église, qui le fête le 2 janvier, ainsi que le 19 juillet. Plusieurs paroisses de l'émigration russe se sont placées sous le patronage de saint Séraphin. Homme de prière, profondément spirituel, le père Séraphin voyait "au-delà des apparences".
Cette église orthodoxe est un vrai petit bijou et une chose est certaine, quand on y est, Paris nous semble d'un coup très loin.