lundi 24 novembre 2014

"Le jour où j'ai appris à vivre" de Laurent Gounelle, aller vers un bonheur authentique


Je suis tombé tout à fait par hasard sur une interview de Laurent Gounelle il y a peu, et j'ai trouvé cet auteur très intéressant. Ce spécialiste des sciences humaines dégage de la sympathie et de la simplicité. De plus, les thèmes qu'il aborde m'intéressent. J'ai donc acheté "Le jour où j'ai appris à vivre" de Laurent Gounelle.
J'ai lu ce livre avec bonheur. J'ai dévoré chaque page et d'ailleurs j'ai pris mon temps pour cette lecture. Chaque ligne, je trouve, a son importance. Nous sommes dans la psychologie et le développement personnel, d'une manière simple et accessible. Le plus de ce livre est aussi le fait que Laurent Gounelle n'est pas une espèce de gourou, un homme qui pense détenir le savoir universel.
Ce livre se lit très facilement et nous apporte des réponses aux interrogations que nous pouvons avoir.
 

Le sujet du livre est le suivant : "Et si tout commençait aujourd'hui ? Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais dans l’instant son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire… vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle."
C'est ce qui va arriver à Jonathan, le héros du roman. Suite à cette rencontre, il va partir à la découverte de soi. La vision de sa vie, ses souhaits, tout va changer. Avec sa tante Margie, ils vont avoir des conversations remplies de sagesse et de conseils.

En même temps que le personnage, ce roman nous questionne sur nous-même, nos relations aux autres, sur nos envies. On peut positiver, apprendre à gérer le négatif.
J'ai par exemple beaucoup aimé cette phrase : "Il ne sert à rien de regretter des choix passés. La vie est ainsi, elle est jalonnée d'erreurs, et sans doute ces erreurs ont-elles leur raison d'être, sans doute nous apportent-elles quelque chose malgré tout. Accepter. L'acceptation est un art de vivre." 
J'ai également aimé que Laurent Gounelle souligne le fait que nous soyons connectés aux humains, mais aussi aux arbres, aux plantes, aux animaux. Nous formons un tout. Un livre addictif !

1 commentaire:

  1. Je vais le télécharger, tu me tentes avec ce beau portrait
    Bisous

    RépondreSupprimer