jeudi 23 novembre 2017

Les plus belles sculptures du musée Cognacq-Jay, Paris 3e


Le musée Cognacq-Jay propose une importante collection d'objets d'art du XVIIIe siècle européen. Parmi ces œuvres, il y a de nombreuses sculptures.
Ce beau musée situé dans le 3e arrondissement de Paris est en plein cœur du quartier du Marais. La station de métro Saint-Paul est la plus proche du musée.
Cette collection d'œuvres d'art fut réunie par Ernest Cognacq, le fondateur des magasins de la Samaritaine, et sa femme Marie-Louise Jay. Ils vont léguer leurs biens à la ville de Paris en 1928.
Le musée Cognacq-Jay est gratuit, donc toutes les conditions sont réunies pour y aller aussi souvent que possible ! 


On parcourt ce majestueux hôtel particulier, et l'on y découvre du mobilier, des tableaux, mais aussi des sculptures.
Ces sculptures sont signés par les plus grands noms : Jean-Jacques Caffieri, Jean-Baptiste II Lemoyne, Claude Michel, Jean-Antoine Houdon, Joseph-Chinard, et bien d'autres.
Les bustes de femmes, d'enfants, et d'hommes, sont d'une finesse et d'un réalisme étonnant. Les animaux sont également représentés.
Toutes ces réalisations sont le témoignage de très grands sculpteurs.
Adresse : 8 rue Elzévir, 75003 Paris






mercredi 22 novembre 2017

"Frida" avec : Salma Hayek. La vie de la peintre mexicaine Frida Kahlo


"Frida". La vie de la peintre mexicaine Frida Kahlo est passionnante et donc, le film est tout aussi passionnant !
On ne pouvait rêver meilleur scénario que la vie faite de passion, de détermination, mais aussi d'épreuves que va affronter l'artiste peintre Frida Kahlo.
Ce film américain de Julie Taymor sorti en 2002 a été récompensé par plus d'une quinzaine de prix. Il s'inspire du livre qu'Hayden Herrera a consacré à Frida Kahlo. J'ai vu ce film sur Netflix.
Il n'est pas nécessaire d'avoir des tonnes de connaissances artistiques pour apprécier "Frida". Une personne novice en peinture pourra complètement entrer dans l'histoire du film.
C'est l'actrice Salma Hayek qui incarne Frida, et elle livre une très belle prestation !


Le synopsis de "Frida" :
Frida, alors étudiante, voit l'artiste peintre Diego Rivera pour la première fois dans son atelier. Peu après, Frida a un grave accident de bus qui la laisse à 18 ans, la colonne vertébrale brisée.
Clouée au lit, le corps et les jambes dans un plâtre, elle commence à peindre pendant sa convalescence.
Quelques années après, Frida entame une relation avec Diego Rivera, qui finit par la demander en mariage. Leur relation sera tumultueuse.
Rivera demande à Kahlo d'héberger chez elle Léon Trotski, à qui le Mexique a accordé l'asile politique.


"Frida" retrace la vie mouvementée de Frida Kahlo (1907-1954), artiste peintre mexicaine du XXe siècle.
Le début du film nous montre une Frida drôle et insouciante, passionnée et libre, que la vie va briser par un terrible accident de bus.
Abdomen et cavité pelvienne transpercés par une barre de métal, mais aussi bassin, côtes et colonne vertébrale brisés, Frida va être alitée pendant trois mois et devra porter durant neuf mois des corsets en plâtre.
Par miracle, elle va réussir à remarcher. Durant sa si longue convalescence, elle commence à peindre.
Cette autodidacte va alors demander des conseils à l'artiste de peintures murales Diego Rivera. Le peintre va vite tomber sous le charme de cette jeune femme forte !

Ce biopic nous fait entrer dans la vie d'une artiste et d'une femme pleine de détermination, éprise de liberté et à la soif d'apprendre.
On comprend mieux le pourquoi de sa peinture parfois très colorée et mélancolique. Le scénario est aussi fin que travaillé, et on ne s'ennuie pas une seconde.
Le casting du film est parfait. Salma Hayek, Alfred Molina, Antonio Banderas, Ashley Judd, et Edward Norton incarnent leurs personnages avec beaucoup de talent.
L'esthétique du film est fantastique et les décors, les ambiances et costumes ont été choisis avec soin et réalisme.
Le contexte historique de l’époque est bien traité et permet de saisir les choix de Frida Kahlo.
"Frida" est un film à voir ou à revoir car il est difficile de s'en lasser.

lundi 20 novembre 2017

Paris la nuit, le musée du Petit Palais, Paris 8e


Le musée du Petit Palais est un lieu dans lequel je me rends souvent car il renferme de superbes œuvres et propose de belles expositions.
Ces expositions temporaires permettent de découvrir des artistes de talent. Récemment j'ai pu découvrir l'artiste suédois Anders Zorn lors de l'exposition : "Anders Zorn. Le maître de la peinture suédoise". Cette exposition est toujours en cours.
J'aime beaucoup l'architecture et les volumes de ce musée, et j'avais envie de le photographier lorsque la nuit est tombée. Paris la nuit est si photogénique.
Le musée du Petit Palais est parfaitement éclairé et donc, la nuit, il est bien mis en valeur. La façade du musée qui fait près de 150 m de long en impose !


Le Petit Palais fut construit à l'occasion de l'Exposition universelle de 1900 par l'architecte Charles Girault.
Situé dans le 8e arrondissement de Paris, avenue Winston-Churchill, il fait face au Grand Palais. La station de métro Champs-Elysées Clemenceau est juste à côté du musée.
Avec ses 1300 œuvres (sculptures, peintures, et objets d’art), le musée du Petit Palais est passionnant à visiter et nous fait pénétrer dans différentes périodes artistiques.
La nuit, le musée prend une allure monumentale. Les porches, les escaliers, les colonnes, le dôme, les statues... Tout est spectaculaire !





dimanche 19 novembre 2017

"This is my love", la très bonne série sud-coréenne


Voilà une série sud-coréenne qui a encore su me captiver et dont j'ai regardé les épisodes avec beaucoup de plaisir.
Les dramas coréens sont décidément très bien réalisés et "This is my love" bénéficie d'un bon scénario et d'excellents acteurs. De plus, les deux personnages principaux, Ji Eun Ho et Eun Dong, sont vraiment attachants.
L'histoire de "This is my love" peut paraître simpliste au premier coup d'œil, mais en fait elle passionne et l'on a hâte de voir de quelle manière les retrouvailles entre Ji Eun Ho et Eun Dong vont se passer.
J'ai vu cette "This is my love" sur Netflix, mais sur d'autres plateformes les titres peuvent être : "My Love, Eun Dong" ou "Beloved Eun Dong".


Le synopsis de "This is my love" :
Ji Eun Ho est un célèbre acteur ayant atteint le sommet de la gloire. Il n'a cependant jamais lâché l'idée de retrouver son premier amour, Eun Dong, qu'il n'a cessé d'aimer ces 20 dernières années.
En 1995, Park Hyeon Su qui n'a alors que 17 ans, rencontre Eun Dong en manquant de la renverser avec son scooter. Les deux jeunes gens se prennent d'amitié et Park Hyeon Su découvre les conditions modestes de la petite Eun Dong.
Le jeune homme va alors décider de lui venir en aide et des sentiments vont naître. Ils vont être séparés suite à la mort de la grand-mère de celle-ci.
Park Hyeon Su devient Ji Eun Ho, il se lance dans une carrière d'acteur et il va devenir très célèbre. Il décide d'écrire un livre sur son histoire d'amour et fait appel à une écrivaine.


"This is my love" nous raconte tout d'abord la rencontre et les parcours des jeunes Ji Eun Ho et Eun Dong. Ces premiers épisodes sont excellents et les jeunes acteurs sont tout aussi excellents !
Puis la série évolue, et l'on retrouve les deux personnages principaux 20 ans plus tard !
Il est certain qu'en 20 ans beaucoup de choses ont changé et que les deux personnages n'ont pas du tout eu la même évolution. Ji Eun Ho ne va cependant jamais renoncer à son amour pour Eun Dong.
Ces deux-là s'aiment toujours, sauf qu'une multitude de personnes ne vont pas voir ses retrouvailles d'un bon œil !
Drames, trahisons, complots... Tout sera mis en œuvre pour séparer de nouveau Ji Eun Ho et Eun Dong.

Ji Eun Ho et Eun Dong sont deux personnages pour lesquels on a beaucoup de sympathie. Ji Eun Ho a gardé son âme d'enfant, quant à Eun Dong, elle a dû affronter un grand nombre d'épreuves.
Dans "This is my love", les personnages secondaires sont nombreux, et apportent au scénario beaucoup d'intérêt. Ils peuvent être aussi gentils que cruels !
L'acteur Ju Jin-mo qui interprète Ji Eun Ho est parfait. Je ne le connaissais pas et j'espère le retrouver dans d'autres séries ou au cinéma. Il est assez différent des acteurs "types" de dramas. Plus mature, avec un visage de caractère.  
Eun Dong est jouée par la sublime Kim Sa-rang. Je n'ai pas été surpris d'apprendre que l'actrice sud-coréenne ait représenté la République de Corée pour le concours Miss Univers en 2001 !
"This is my love" est une série sud-coréenne idéale pour les soirées de fin d'automne ou hivernales. On s'installe bien au chaud, et l'on suit les destins de Ji Eun Ho et Eun Dong.

vendredi 17 novembre 2017

L'impasse du Talus, Paris 18e, un îlot de calme


L'impasse du Talus est une des impasses les plus étroites de Paris. Ce tout petit espace est un lieu paisible en plein 18e arrondissement de Paris.
C'est au 58 rue Leibniz que l'on peut découvrir cette impasse. La station de métro Porte de Saint-Ouen est la plus proche.
Située dans le quartier des Grandes-Carrières, l'impasse du Talus est d'une longueur de 70 m et d'une largeur de 1,7 m. Autant dire que deux personnes peuvent à peine se croiser !
Cette voie publique est bourrée de charme.


Ancienne impasse Moreau, cette voie parisienne va prendre son nom actuel en 1877
en raison de sa proximité avec le talus de la ligne de Petite Ceinture.
Ouverte vers 1857, l'impasse du Talus est entourée de jolies maisons et d'immeubles anciens. Les rénovations n'ont pas trop modernisé les lieux !
C'est un Paris étonnant et qui propose un peu de tranquillité dans ce 18e arrondissement animé.





jeudi 16 novembre 2017

La bande de chatons


C'est avec beaucoup de plaisir que je suis allé photographier ces adorables chatons.
Bénévole dans un refuge, je prends fréquemment les chats en photos afin de les mettre à l'adoption. Ces pauvres bébés chats ont été trouvés sur le bord d'une route.
Heureusement, ils nous ont rapidement été signalés. Ils ont pu être pris en charge, et être sauvés. Ils avaient tous la teigne, mais au bout de quelques jours, les chatons étaient guéris.


Cette bande de chatons est super craquante ! Ils sont tous sociables, joueurs et câlins. Il n'est pas étonnant qu'ils aient trouvé des adoptants.
Nacre, Nina, et les autres ne seront pas restés longtemps au refuge.
Il m'a fallu être patient pour les prendre en photo car des chatons, ça bouge sans arrêt ! Et puis parfois, un des chatons plongeait les yeux dans mon objectif, et c'était dans la boîte.






mardi 14 novembre 2017

"50/50", avec Joseph Gordon-Levitt, un film optimiste et émouvant


"50/50" est une comédie dramatique américaine que j'ai pu voir sur Netflix, et j'ai eu un vrai coup de cœur pour ce film ! Il est excellent en tout point.
J'ai regardé ce film car son acteur principal est Joseph Gordon-Levitt, que je trouve très talentueux. Je n'ai jamais été déçu par une de ses interprétations.
"50/50" aborde un sujet grave et qui pourrait rapidement tomber dans le pathos mais à aucun moment ce n'est le cas. Bravo à Jonathan Levine, le réalisateur du film, qui a produit un petit bijou de cinéma !


Le synopsis du film :

Adam Lerner, est un jeune journaliste de 27 ans qui mène une vie plutôt calme, avec sa petite amie Rachael, et son meilleur ami et collègue Kyle, qui est du style blagues de potache.
Adam entretient une relation distante avec sa mère dominatrice et qui doit s'occuper de son père atteint de la maladie d'Alzheimer.
Son quotidien va basculer le jour où il apprend qu'il est atteint d'un cancer. Adam annonce sa maladie à son entourage. Tous vont réagir de manières très différentes.
Commence alors pour Adam un questionnement sur ses proches, ses objectifs, et la manière de gérer sa maladie. 


Mon avis :
"50/50" est un film magnifique, drôle, et émouvant. Le sujet aurait vite pu tourner au larmoyant, mais c'est tout le contraire. Il n'est pas étonnant que ce film ait reçu 2 prix et 9 nominations dans des festivals.
Le cancer d'Adam est traité d'une façon juste, réaliste, mais avec des scènes qui arrivent à déclencher des rires. Il fallait y arriver !
L'acteur principal, Joseph Gordon-Levitt, est magistral dans chacune des scènes du film et son regard, ses expressions, son allure, sont incroyables.
Seth Rogen, qui interprète le rôle de Kyle, meilleur copain complètement loufoque d'Adam est excellent et il apporte au film la touche d'humour, celle qui dédramatise toutes les situations graves.
2 rôles féminins sont aussi beaux qu'attachants, celui de la mère d'Adam, joué par Anjelica Huston, et celui de la jeune médecin, interprété par Anna Kendrick.

Malgré son thème, "50/50" est un film formidablement optimiste. Il y a également cette délicatesse que l'on retrouve tout au long du film. On s'attache aux différents personnages, on suit leurs évolutions et leurs sentiments sans jamais s'ennuyer. Les dialogues sont percutants et la BO du film n'est composée que de bons morceaux.
"50/50" vaut largement un 100/100.

dimanche 12 novembre 2017

4 musées parisiens passionnants et gratuits


Paris compte de très nombreux musées, et parmi ces beaux musées, certains sont gratuits !
Ces musées gratuits font pour la plupart d'entre eux partie du groupe des musées de la Ville de Paris. Les collections permanentes sont gratuites, et donc, il n'est pas nécessaire de payer pour y entrer !
Ce sont des musées passionnants et dans lesquels il est très agréable de passer du temps. On profite de ces lieux d'exception qui sont superbes, et qui renferment des collections uniques.
Voici donc 4 musées parisiens passionnants et gratuits : 

Le musée Zadkine, Paris 6e


Cet atelier-musée fut le lieu de vie et de création d'Ossip Zadkine (1890-1967), un sculpteur français d'origine russe qui va s'établir en France en 1910.
Ce passionnant musée regroupe les sculptures et les œuvres sur papier de l'artiste, de sa période de jeunesse à sa participation au mouvement cubiste.
Zadkine faisait partie de l'époque des artistes de Montparnasse, et dans ce musée on peut découvrir son parcours et ses créations qui sont toutes très intéressantes.
Le musée Zadkine est situé entre Montparnasse et le jardin du Luxembourg, dans le 6e arrondissement de Paris.
Adresse : 100 bis rue d'Assas, 75006 Paris


Le musée Cognacq-Jay, Paris 3e



Le musée Cognacq-Jay est un musée dans lequel je me rends souvent car il est aussi beau que reposant. 
Cet endroit accueille une collection d'art du XVIIIe siècle européen. Peintures, pastels, sculptures, et dessins sont disposés avec soin dans les pièces de ce bel hôtel particulier classé aux monuments historiques.
Cette collection d'objets d'art fut réunie par Ernest Cognacq et sa femme Marie-Louise Jay, qui ont fait don de leur hôtel particulier et de ses collections à la ville de Paris.
Ce beau musée est peu fréquenté, on peut donc profiter pleinement de cette ambiance très XVIIIe siècle, et presque s'y croire !
Adresse : 8 rue Elzévir, 75003 Paris


La maison de Balzac, Paris 16e 


Comme son nom l'indique, la maison de Balzac est un musée consacré à l'écrivain Honoré de Balzac.
Balzac va s'y installer le 1er octobre 1840 et y vivre durant sept ans. Il aimait particulièrement le calme de cet endroit dans lequel il pouvait écrire en toute tranquillité.
Ce musée permet de découvrir les souvenirs personnels de Balzac : tableaux, éditions originales, manuscrits, illustrations, et objets personnels.
Cette jolie maison est située dans l'ancien village de Passy et comprend un jardin qu'il est également agréable de découvrir.
Adresse : 47 rue Raynouard, 75016 Paris


Le musée Cernuschi, Paris 8e


Le musée Cernuschi est un musée parisien consacré aux arts asiatiques. J'adore y aller et y admirer toutes ses œuvres !
Il contient une des plus belles collections françaises d'art de l'Extrême-Orient (Chine, Japon, Corée, et Vietnam). On fait un véritable voyage en Asie dans ce musée !
En 1896, le financier Henri Cernuschi (1821-1896), va léguer à la ville de Paris son très bel hôtel particulier et sa collection d'art d'Extrême-Orient.
Le musée Cernuschi contient plus de 12 000 œuvres. Il est situé juste en face du parc Monceau, donc après sa visite, une balade dans le parc est un vrai petit plus.
Adresse : 7 Avenue Velasquez, 75008 Paris

vendredi 10 novembre 2017

La villa Faucheur, Paris 20e, une curiosité à Belleville


Le quartier de Belleville comprend de nombreux lieux qui méritent la visite. On est souvent transportés dans un Paris historique.
La villa Faucheur est une belle voie qui fut ouverte à la circulation publique en 1967. Elle est située dans le 20e arrondissement de Paris, juste à côté du parc de Belleville.
Constituée de deux tronçons, la villa Faucheur est aussi calme que champêtre !
La station de métro Pyrénées se trouve non loin de cette allée.


La villa tient son nom d'un propriétaire de terrains locaux, qui se nommait Faucheur.
D'importants travaux vont être entrepris à la fin des années 1970 afin de rénover cet endroit. De nombreux artisans y avaient leurs ateliers.
La villa Faucheur attire de nombreux visiteurs du 20e arrondissement et différents tournages de films y ont lieu. En 2007, le film "Comme les autres" de Vincent Garenq, fut en partie tourné à la villa Faucheur.






jeudi 9 novembre 2017

L'automne au cœur de la vallée de Chevreuse


La vallée de Chevreuse n'est située qu'à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Paris, mais pourtant on peut y trouver des villages qui nous donnent à penser que l'on est à des centaines de kilomètres de Paris !
Cette si belle vallée verdoyante est accessible aux parisiens depuis 1854 par l’ancienne ligne de Sceaux, devenue le RER B.
Il est étonnant de se dire qu'à 30 minutes de Paris par le RER, on est en pleine nature.
La vallée de Chevreuse étant très boisée, l'automne est une saison qui met particulièrement en valeur les paysages avec toutes ses couleurs.


Les arbres passent du vert au jaune, marron, rouge et tons orangés. Les villes et villages de la vallée de Chevreuse offrent de beaux parcs et places, où il est très agréable de se balader.
On peut également y faire de nombreuses randonnées, ce qui est mon cas. On ne voit pas les kilomètres passer dans ces paysages automnaux.
On fait de nombreuses rencontres animalières dans la vallée, et les chats se baladant dans les villages sont souvent très accueillants !
L'automne est décidément une saison photogénique.